Quand dois-je publier sur les médias sociaux pour mon entreprise?

En 2018, 98 % des Québécois de 18 à 24 ans se disaient utilisateurs de réseaux sociaux. Des hausses d’utilisation ayant été observées dans tous les groupes d’âge, il n’y a plus de doute que ces plateformes sont incontournables pour publiciser ses activités commerciales. Vous souhaitez augmenter la visibilité de votre entreprise à travers ces médias, mais ne savez pas quand et à quelle fréquence publier? Pour le découvrir, appliquez les 4 règles suivantes pour optimiser vos publications et jetez un œil aux statistiques que nous avons recueillies à propos des habitudes des Québécois sur Internet.

1. Connaissez votre client type

Pour toute action marketing, connaître sa clientèle cible et savoir parler son langage est la clé du succès. Vous devez fixer le portrait le plus fidèle de vos acheteurs potentiels afin de mieux les rejoindre. Par divers moyens (sondages, statistiques…), renseignez-vous sur leurs comportements. À quelles heures et quels jours de la semaine naviguent-ils sur les médias sociaux? Sont-ils majoritairement des travailleurs à domicile ou matinaux, des étudiants, des entreprises?

2. Pratiquez l’essai-erreur

Il n’y a pas de secret : pour savoir quand publier, effectuer de nombreux tests s’impose. Vous devrez faire des essais à des heures et lors de journées différentes, puis observer à quels moments la réception de votre public est la meilleure. Cependant, prenez en compte le fait que les informations partagées ne provoquent pas toutes des effets semblables et qu’il vaut donc mieux procéder à plusieurs tentatives sur une même plage horaire.

3. Consultez les statistiques

Pour connaître les données concernant les visites de votre plateforme, consultez son mode « statistiques ». Chaque média a cette fonction (lorsque vous vous inscrivez en tant qu’entreprise, du moins! — voir l’article 10 erreurs que votre entreprise ne devrait pas commettre sur Facebook), mais le chemin pour l’atteindre diffère. Pour y accéder, cherchez les mots insights, analytics, statistiques ou des icônes de graphiques, puis l’onglet publications, posts ou encore visiteurs. Vous pourrez y observer à quels moments de la journée et de la semaine vos adeptes ont le plus réagi et, par la même occasion, identifier ce qui les attire davantage!

4. Visez la qualité plutôt que la quantité

Entre autres points, les algorithmes des réseaux sociaux mettent généralement en valeur les publications les plus populaires. Ainsi, plus votre contenu génère de réactions (des mentions « j’aime », des commentaires et des partages), plus il a de chances de se retrouver dans le haut du fil d’actualité de vos clients et de voir son impact maximisé. C’est l’effet d’entraînement que vous devez rechercher. Pour ce faire, vous devez choisir les mots appropriés, les bonnes images ou les liens qui sauront toucher votre public. Deux à cinq publications par semaine sont amplement suffisantes.

Avant de définir le nombre de vos publications, rappelez-vous que, pour chacune d’entre elles, vous devrez interagir avec vos internautes, être à l’affût de leurs commentaires et de leurs questions. Une entreprise qui répond rapidement et adéquatement démontre qu’elle est à l’écoute de sa clientèle et soucieuse de la satisfaire : c’est une autre excellente raison de préférer une quantité inférieure de publications, mais dans une qualité supérieure.

Les particularités de Twitter

Comme les publications sont strictement chronologiques sur cette plateforme, il n’y a pas de recommandations précises quant à la fréquence de votre activité. Par contre, assurez-vous de rester pertinent et de garder en tête les goûts de votre client type lorsque vous intervenez. Notez aussi que Twitter favorise les échanges, ce qui signifie que vous devez être particulièrement à l’écoute des utilisateurs et réactif à leurs propos.

Quelques statistiques

Selon les données de CEFRIO récoltées en 2018, 70 % des Québécois sont actifs sur Facebook et 64 % sur YouTube, faisant de ces deux plateformes les plus populaires. Au Canada, 67 % des internautes naviguent sur les médias sociaux, dont près de l’entièreté des 18 à 24 ans. Instagram a subi une forte hausse, passant de 15 à 24 % d’usagers entre 2016 et 2018. Vous retrouverez également 12 % de la population sur Twitter, 19 % sur Pinterest et 18 % sur Linkedin.

Cependant, l’âge de votre clientèle cible aura une grande importance sur vos choix de plateformes et sur les « heures de grande écoute » à privilégier. Par exemple, chez les 18 à 24 ans, Instagram et Snapchat sont très prisés, avec 62 et 69 % d’utilisateurs respectifs. Si votre public est jeune, vous obtiendrez probablement de meilleurs résultats sur ces plateformes que sur Facebook.

Les moments à privilégier

Pour avoir une idée des journées et des heures de fort achalandage sur les médias sociaux, étudiez les graphiques offerts au bas de cet article de Scriptum. Vous y découvrirez, entre autres, que Facebook est davantage consulté durant les jours de fin de semaine, alors qu’Instagram est plutôt visité le mardi et le jeudi, avec des affluences plus importantes à 2 h, à 9 h et à 17 h. En général, il est conseillé de publier vers la fin de la semaine, en après-midi, mais — nous ne le répéterons jamais assez! — il est indispensable que vous effectuiez vos propres tests pour trouver les moments qui vous procurent les résultats les plus favorables. Chaque entreprise a des besoins particuliers et doit être à l’écoute de son marché!

Enfin, varier ses techniques et ses médiums pour obtenir de la visibilité reste la meilleure stratégie marketing. Votre présence sur les médias sociaux est donc un excellent complément de vos publicités dans les journaux papier. Vous souhaitez aller de l’avant dans cette avenue? Faites appel à une équipe d’expérience en la matière en contactant le représentant de votre journal local pour plus de détails!